Association pour la protection de l'environnement du lac Fortin

Ouverture des bureaux pour la saison automnale:

Vendredi: 13H à 17H

Où nous trouver?

287, rue Marchand

G0M 2B0

Saint-Victor (Québec)

418-588-6854 (poste 29)

apelf.lacfortin@gmail.com

  • Icône sociale YouTube
  • Twitter Icône sociale
  • Facebook Social Icon

© 2019 par APELF. Tous droits réservés.

Les produits sans

phosphate

Les conséquences d'un apport excessif de phosphate et les bienfaits de l'utilisation de produits écologiques pour la santé du lac

Le phosphate est un composé chimique fréquemment utilisé par certains fabricants de produits nettoyants ou encore par les fabricants d’engrais chimiques. Associé à d’autres éléments tels que l’oxygène et relâché dans nos cours d’eaux, le phosphate se transforme en phosphore, un produit qui, en trop grande quantité, se veut nocif pour les lacs et les rivières. Le phosphate peut être utilisé pour la fabrication de certains engrais domestiques pouvant favoriser l’enracinement et la résistance des différents végétaux aux maladies. Les eaux de ruissellement provenant des terres agricoles peuvent aussi être une source importante de phosphore. En milieu aquatique, le phosphore est naturellement présent en faible quantité grâce à la décomposition des matières organiques et l’érosion des roches et des sols. C’est, avec l’azote et le potassium, l’un des trois nutriments indispensables à une bonne croissance des végétaux marins. Sa présence favorise donc le développement de la végétation sous-marine, car celui-ci est capté par les végétaux en tant que nourriture.

Toutefois, sa surabondance dans nos cours d’eau est un effet direct des activités humaines récréatives, agricoles ou domestiques. Les fosses septiques non conformes, les détergents ménagers avec phosphate, l’utilisation d’engrais sur les pelouses et le déboisement du bassin versant, souvent associé à la croissance de la villégiature principalement en bordure des lacs, en sont autant d’exemples. Il est donc fortement conseillé de favoriser l’utilisation des engrais biologiques à libération lente et sans phosphore pour votre pelouse ou votre jardin, et ce, seulement lorsqu’il ne pleut pas ou encore lorsqu’aucune pluie n’est prévue. Certains engrais contiennent une très grande quantité de phosphore ; par exemple, l’utilisation de la poudre d’os est vivement déconseillée. Une concentration élevée de phosphore dans le milieu aquatique contribue à l’eutrophisation accélérée du milieu.  L’eutrophisation est le phénomène de vieillissement d’un lac qui se caractérise par un enrichissement des eaux en éléments nutritifs, dont le phosphore ! Les eaux riches en éléments nutritifs stimulent ainsi la croissance de la végétation aquatique, puis de ses consommateurs. Cette hyperproductivité est alors néfaste ; le milieu aquatique étouffe ! L’oxygène diminue et la qualité du milieu se dégrade.

 

Les solutions

Au Canada, depuis les années 1970, les fabricants de produits nettoyants se sont vu interdire l’utilisation du phosphate pour la fabrication de la plupart de leurs produits. Toutefois, jusqu’à tout récemment celui-ci était encore présent dans plusieurs nettoyants pour le lave-vaisselle. De plus en plus de chalets possédant un lave-vaisselle, le gouvernement fédéral a adopté, en 2010, une loi interdisant les fabricants de détergent d’utiliser le phosphate, une utilisation qui avait pour but d’améliorer l’efficacité de leurs produits lors du nettoyage des vêtements et de la vaisselle. Le gouvernement fédéral interdit donc dès lors les magasins de vendre des produits nettoyants contenant du phosphate, et ce, sous peine de lourdes amendes. L’interdiction en vigueur nous prouve aujourd’hui son efficacité : en effet, alors qu’auparavant certaines marques affichaient des taux de phosphate de plus de 8%, le composé chimique est maintenant totalement absent des lessives et des produits nettoyants pour lave-vaisselle. De nombreuses solutions existent pour favoriser la diminution de notre consommation de phosphate.

 

Les produits sans phosphate sont facilement reconnaissables : habituellement, si l’étiquette n’indique pas l’absence du composé chimique, c’est probablement parce que le produit en contient. Les détergents à lave-vaisselle sont aujourd’hui totalement exempts de phosphate, alors que de nombreux engrais chimiques en contiennent une grande quantité. Afin de reconnaître la quantité de phosphore contenu dans un engrais chimique, nous pouvons retrouver sur les produits ce que l’on appelle une cote à trois valeurs. Ainsi, il s’agit d’une cote représentant la valeur des différents composés chimiques de l’engrais, les principales étant le phosphore, l’azote et le potassium. Le taux de phosphate doit être le plus bas possible. Toutefois, il faut aussi se méfier d’autres composants chimiques tels que l’azote, un élément tout aussi dangereux pouvant lui aussi grandement favoriser l’eutrophisation des lacs.

Des fabricants d’engrais proposent quant à eux des alternatives écologiques, comme Distrival, les Engrais Naturels McInnes, Fertilec, Fafard et Frères Ltée, les Laboratoires Buckman, NPK Plus, Nutrite, Vers Land, un producteur de vers de terre, et finalement Acti-Sol, ces derniers proposant des engrais naturels approuvés pour l’agriculture biologique et utilisés par des jardiniers autant amateurs que professionnels. Aussi, certains produits contiennent un logo certifiant leur reconnaissance en tant que produit écologique. C’est ainsi que nous pourrons apercevoir, entre autres, le logo du programme gouvernemental « Choix environnemental » ou « ÉcoLogo », reconnu internationalement, sur certains produits nettoyants. ÉcoLogo est un programme établi en 1988 et aujourd’hui géré par Terra Choice.

 

Ce dernier se veut un incitatif commercial aux fabricants et aux commerçants afin que ceux-ci s’engagent à concevoir des produits davantage respectueux de l’environnement. Outre les produits nettoyants, nous pouvons aussi reconnaître les logos « Green Seal » et « ÉcoCert », eux aussi associés à des programmes de certification environnementale. La mention « biodégradable selon les normes de l’OCDE » peut aussi aider le consommateur à faire un choix écoresponsable. Toutefois, la certification ÉcoLogo, ÉcoCert où la mention biodégradable selon les normes de l’OCDE d’un produit ne garantit pas totalement que celui-ci ne contient pas de phosphate. Il en revient au consommateur de faire des choix avertis et éclairés en regardant l’étiquette du produit et ainsi prendre connaissance de sa composition chimique.

De plus, l’utilisation des engrais, même s’ils possèdent un faible taux de phosphate, est déconseillée, et ce, même si l’engrais en question est considéré comme étant biologique. Nous pouvons aussi voir dans les engrais biologiques des petites traces de phosphate ou encore d’autres éléments chimiques qui peuvent endommager la santé de nos eaux. Les engrais sans phosphates peuvent donc eux aussi être dommageables si utilisés en grande quantité, car ces derniers peuvent contenir de l’azote ou du potassium. Ces produits, même s’ils sont étiquetés biologiques et écologiques, restent donc des produits chimiques que nous devons utiliser avec modération. Il est ainsi possible, comme nous pouvons le voir, de s’en remettre à des solutions de rechange écologiques simples, économiques et efficaces.

 

Pour les travaux d’entretien ménager, nous pouvons par exemple utiliser des produits comme le bicarbonate de soude pour le polissage de surfaces, les cristaux de soude pour enlever les graisses et les taches, le jus de citron pour blanchir, le vinaigre pour dissoudre les dépôts minéraux et la graisse ou encore se servir du borax comme antiseptique. Le compost des restes alimentaires est aussi une pratique encouragée lorsqu’il est question de combattre la teneur en phosphate de nos cours d’eau. Les déchets et les graisses provenant de nos restes alimentaires ne sont donc pas traités par les usines de traitement des eaux usées et par le fait même cela permet de réduire considérablement les charges en éléments nutritifs des lacs et des rivières. Il est aussi conseillé d’éviter le plus possible l’utilisation d’engrais chimique. En effet, il peut être normal de ne pas toujours avoir un gazon vert éclatant lors de certaines périodes plus sèches de l’année.

Ainsi, comme riverains, nous pouvons jouer un rôle en lien avec la quantité de phosphate qui entre dans notre lac en utilisant des produits qui n’en contiennent pas. Pour vous faciliter la tâche, nous avons trouvé pour vous une liste de produits exempts de phosphate.